Firassa & Profilage

Bismillahi rahmani rahim,

As salam alaykum wa rahmatullah wa barakatuh.

Que la paix et le salut soient sur la meilleure des créatures, le prophète Mohammed, qui a été envoyé en miséricorde pour l’univers.

Qu’est-ce que la firassa ?

La firassa se caractérise par le fait de connaitre l’intérieur et la « partie cachée » d’une personne ou d’une situation. Grâce à cette science, il est possible d’analyser l’état d’un peuple, pays, contrées, environnement ainsi que différents types de problèmes. Seuls les éléments extérieurs tels que : la voix, les traits du visage, le langage employé, la façon de parler, marcher, rire, manger et les faits et gestes, entres autres, permettent cette analyse (firassa khalqya/firassa de la création), contrairement à la firassa imanya (spirituelle), ou le dévoilement d’une situation se fait par inspiration (Ilham) émanant du cœur.

La firassa est considérée à notre époque comme une science négligée. « Il y a des milliers d’années, les arabes étaient connus de toutes les civilisations pour l’utilisation de la firassa dans leur vie, ils lisaient sur le visage des gens comme s’ils lisaient sur un livre ouvert, ils savaient des détails précis sur eux, le degré de leur courage ou leur lâcheté, ce qu’ils veulent, etc… [‘ilm firassat el wajh, p12] ».

Nous vivons dans une époque où malheureusement les gens du mal sont très nombreux. C’est pourquoi la science de la firassa reste un excellent moyen de s’en prémunir. Attention à ne pas confondre cela avec le MBTI, ou la « firassa » (bodylanguage) enseignés par les non musulmans et souvent repris par certains musulmans. Le concept de la firassa sur ce site est totalement différent.

La firassa dans le coran :

« Voilà vraiment des preuves, pour ceux qui savent observer ! » (S15V75) Ibn kathir dit sur ce verset, en rapportant la chaine de transmission, que le prophéte saws a dit :

«Craignez la firassa du croyant car il voir avec la lumière d’Allah », et le prophète récita par la suite le verset ci-dessus. Ibn khatir rapporte aussi un autre hadith avec sa chaine de transmission, ou le prophète a dit : «il y a parmi les adorateurs d’Allah des gens qui savent lire à travers les traits des autres ».

Al qortoby dit dans son tafsir par rapport au verset ci-dessus : « Ce sont les gens de la firassa ». Parmi les hadiths rapportés par Abi Sa3id El Khodhary, que le prophète saws a dit concernant le verset : « Al moutaffarissine (ceux de la firassa) ». C’est l’avis de moujahid. Qatada dit sur le verset : aux interprétateurs. Al qortoby continue dans son tafsir concernant le verset, et rapporte un hadith qui lui est rapporté par anas ibn malik, où le prophète saws a dit : « Il y a des gens qui reconnaissent les gens à leur traits ».

Abdullah ibn rawaha qu’Allah l’agrée, rapporte que le prophète saws a dit : « J’ai lu sur tes traits un bien que je connais, et Allah sait comme est ferme mon observation ». El tha3lab a dit : « Le marqueur (celui qui observe par les traits) est celui qui t’observe de ta hauteur jusqu’à tes pieds. Ibn abbass dit sur les gens qui concernent le verset : « C’est pour les bienfaisants et les gens de bien, pour les observateurs ». Ibn Abbass disait : « Aucune personne ne m’a questionné sur quelque chose sans que je sache dès la première question, si le questionneur est faqih (quelqu’un de science) ou le contraire ».

La firassa a été évoquée dans l’explication de plusieurs versets dans le Coran, comme celui-ci : {Aux nécessiteux qui se sont confinés dans le sentier d’Allah, ne pouvant pas parcourir le monde, et que l’ignorant croit riches parce qu’ils ont honte de mendier – tu les reconnaîtras à leur aspect – Ils n’importunent personne en mendiant. Et tout ce que vous dépensez de vos biens, Allah le sait parfaitement} [Sourate Al Baqara, verset 273].

{(…) tu les reconnaîtras à leur aspect (…)}, c’est-à-dire aux signes auxquels ils se distinguent, et pour les reconnaitre il faut avoir la firassa du croyant et l’expérience d’un connaisseur.

En effet, il se peut qu’une personne ait l’apparence d’un pauvre sans l’être, et inversement. Quelqu’un peut avoir l’apparence d’un pauvre mais prend garde à bien s’habiller par fierté alors qu’il est lui-même dans le besoin, et que celui qui a l’apparence d’un pauvre peut tromper. [Tafsir el mounir, 78/3].

Il en est de même pour le verset : {Or, si Nous voulions Nous te les montrerions. Tu les reconnaîtrais certes à leurs traits ; et tu les reconnaîtrais très certainement au ton de leur parler. Et Allah connaît bien vos actions.} [Sourate Muhammed, verset 30].

Ibn al Qayyim explique le verset 30 de Sourate Muhhamed : « La première partie du verset concerne la firassa du regard et de l’œil, la seconde, la firassa de l’écoute et de l’oreille » [Ibn al Qayyim, Madarij el Salikine, chapitre 2 page 452, manzilat el firassa].

Les paroles de savant rapportées par Ibn al Qayim concernant la firassa imaniya (spirituelle):

Ibn al Qayim dit : « Et cette “Firassa” dépend de la force de la Foi, celui qui aura la Foi la plus forte aura la Firassa la plus poussée. » [Ibn al Qayyim, Madarij el Salikine, chapitre 2 page 454, manzilat el firassa].

Abu Sa’id al Kharraz a dit : « Celui qui regarde par la Firassa, regarde par la lumière de la vérité et la substance de son savoir est alors basée sur le vrai, sans négligence ni distraction. Au contraire, cela devient un jugement juste que Dieu manifeste par la langue de son serviteur. » [Ibn al Qayyim, Madarij el Salikine, chapitre 2 page 454, manzilat el firassa].

Al Wasitiy a dit : « La Firassa est semblable à des faisceaux de lumières scintillants dans les cœurs, permettant d’accéder à des secrets, d’une chose de l’invisible à une autre, jusqu’à ce qu’il [le serviteur] soit témoin de ces choses de manière véridique (il les a vu du point de vue de la Vérité), en conséquence il en parle en connaissance de cause. » [Ibn al Qayyim, Madarij el Salikine, chapitre 2 page 454, manzilat el firassa].

Ad-Daraniy a dit : « La Firassa est un dévoilement de l’âme et une inspection de l’Invisible (Ghaïb) et elle fait partie de la Foi. Et l’on a questionné certains à propos de la Firassa. La réponse fut : « Ce sont des âmes qui voguent au sein du Royaume de l’Invisible (Al- Malakout). Elles sont les témoins privilégiés des secrets de l’Invisible. Elles peuvent donc parler sur les secrets de la Création, une parole basée sur le témoignage de l’Invisible et non sur la supputation.  » [Ibn al Qayyim, Madarij el Salikine, chapitre 2 page 454, manzilat el firassa].

Et ‘Amrou ben Noujaïd a dit: « Shah Al-Karmaniy était doté d’une firassa poussée, sans erreurs [de jugement] et il dit : Celui qui détourne son regard des choses interdites, retient son âme vis-à-vis des passions, se nourrit spirituellement de l’observation et dont l’apparence suit la Sunna et prend l’habitude de ne manger que le licite, alors sa firassa sera sûre. » [Ibn al Qayyim, Madarij el Salikine, chapitre 2 page 454, manzilat el firassa].

Abour Ja’far Al-Haddad a dit : « La Firassa est la première intuition [qui vient] sans que l’on ne lui trouve d’opposé. Et si opposé il y’ a c’est un opposé venant lui-même. C’est donc un monologue intérieur. [Ibn al Qayyim, Madarij el Salikine, chapitre 2 page 454, manzilat el firassa].

Ibn al Qayim dit : « La Firassa de celui qui en est doté, se base sur trois choses : sa vision, son ouïe et son cœur. Sa vision pour les traits et les signes (apparents). Son ouïe, pour la parole et ce qui en découle comme sa proclamation, sa métonymie, son allusion, sa logique et sa compréhension, son ton et tout ce qui est de cet ordre. Et son cœur pour le ressenti. L’observation, la déduction se base sur ce qui est vu et entendu pour se diriger vers l’intériorité et ce qui est caché. Il peut alors passer outre les apparences trompeuses, et faux-semblants. Il en est de même pour ce qui est de la Firassa afin de distinguer le véridique du menteur dans ses paroles, ses actes et ses états. Et la Firassa a deux causes. La première, la qualité de l’intellect de la personne doté de Firassa, ainsi que la (force) de pénétration de son cœur et sa perspicacité. [Ibn al Qayyim, Madarij el Salikine, chapitre 2 page 457, manzilat el firassa].

Ibn al Qayim dit : « L’auteur des “Manazil” (‘Abdullah al Ansari el Harawy) Que Dieu lui fasse miséricorde a dit : La Firassa c’est “le fait de côtoyer (isti’nas) le jugement [du monde] de l’invisible. ” Ce terme isti’nas est le verbe transitif de la phrase dont le sens : côtoyer de telle manière une personne une fois vue. En conséquence celui qui atteint cet état (isti’nas), le jugement de l’invisible devient de la firassa, et si cela passe par la vision, cela se traduit par la vision (rou’ya) et si cela passe par les autres sens, cela sera en fonction de cela. [Ibn al Qayyim, Madarij el Salikine, chapitre 2 page 459, manzilat el firassa].

Ibn taymiyah dit : « Et toutes les fois où la foi se renforce dans le cœur, se renforce a lui le dévoilement des choses. Il connait ainsi leurs vérités par rapport à leurs faussetés. Et toutes les fois où faiblit la foi dans le cœur, faiblit le dévoilement (*1). Et ce type de prodige peut s’illustrer comme suit : le serviteur entend ce que nul autre que lui n’entend, voit ce que nul autre que lui ne voit éveillé ou endormi (en rêves), sait ce que nul autre que lui ne sait par révélation et inspiration ou par descente d’une science nécessaire, ou firassa véridique (*2) ». [(*1)Majmou’ el fatawa, 20-45, (*2) majmou’ el fatawa, 11/313, ibn taymiyah]

Ibn taymiyah dit : « Et parmi les fondements des gens de ahl sunnah wal jama’a : le crédit qu’ils apportent aux prodiges (karamates) des alliés (d’Allah) et à ce qu’Allah réalise par leurs mains comme choses sortant de l’ordinaire. A savoir : les différentes sortes de science, de dévoilements, les types de pouvoirs et impacts, à l’exemple de l’impact sur les nations passées détaillé dans sourate Al Kahf entre autres, et en ce qui concerne cette communauté quant aux compagnons et tabi’ins, de même que les générations passées. [Ces prodiges] sont présents au sein de cette communauté jusqu’au jour de la résurrection. » [majmou’ el fatawa, 3/156, ibn taymiyah]

Qu’est-ce que le profilage ?

Profilage vient du mot profil, le profilage est le fait de comprendre et d’analyser les traits de caractères d’une personne afin de pouvoir catégoriser son type de profil. Différents moyens peuvent être utilisés pour ce faire, notamment la firassa pour détecter les mensonges ou autres éléments cachés et inapparent aux yeux de la masse des gens.

Votre frère en Allah.

Lire plus

Les articles

Episode 19 : Les bombes à retardement

Episode 19 : Les bombes à retardement

Soyez très attentifs et concentrés car c’est sûrement l'un des épisodes les plus importants de la série sur les hypocrites. Ayant pris la calomnie comme religion, la médisance comme sunnah et le mensonge comme guide, ce sont ceux qui transgressent tous les interdits...

lire plus
Un face à face particulièrement émouvant

Un face à face particulièrement émouvant

Lettre qu'un frère de 20ans a fait écouté à son bourreau l'ayant agressé sexuellement lorsqu'il avait 12ans, lors d'un face à face en ma présence. Un face à face particulièrement émouvant. "Tu as détruit ma vie de l'intérieur au point où, je n'ai plus espoir. Avant de...

lire plus