Interprétation des rêves, introduction…

Bismillahi rahmani rahim,

As salam ‘alaykum wa rahmatullah wa barakatuh,

Vous êtes très nombreux à chercher l’interprétation de vos rêves à travers des livres ou des lexiques que l’on retrouve sur internet mais sans parvenir à les comprendre pour autant car ceux-ci rassemblent un grand nombre d’informations et de symboles qui diffèrent d’un livre ou d’un site à l’autre. Vous êtes également nombreux à vous être tournés vers un livre faussement attribué à Ibn Sirine rahimahullah, qui n’est en réalité qu’un recueil de toutes les interprétations d’Ibn Sirine (sorties de leurs contextes), réalisé 250 ans après la mort de ce dernier.

Désespérant de pouvoir comprendre la signification de vos rêves parfois si énigmatiques, vous êtes aussi très nombreux à avoir pris le risque de demander leur interprétation à n’importe qui.

Nous étant nous-même aperçus que cette science était quasi-inexistante dans le monde francophone, ou alors d’une façon totalement erronée et sans fondement islamique, nous avons longuement réfléchi et décidé de mettre au grand jour cette magnifique science et de vous en donner une culture générale assez vaste. Attention, il ne s’agit pas ici de vous apprendre à interpréter les rêves, mais de vous faire comprendre quelle est la manière authentique de les interpréter, de vous en donner les bases et un guide pratique, afin d’effacer certaines de vos craintes et de mettre fin à de nombreuses fausses rumeurs que l’on raconte sur certains symboles ou rêves en particulier.

Pour quelles raisons ne parvenez-vous pas à interpréter vos rêves à travers des livres parfois faussement traduits et des lexiques biaisés trouvés sur Internet ?

La réponse est très simple, les symboles dans un rêve ne sont jamais fixes. Différents rêves peuvent avoir une même interprétation, tout comme plusieurs rêves identiques faits par plusieurs personnes peuvent avoir des significations totalement différentes ! Ainsi, on comprend aisément qu’il est alors impossible d’interpréter son rêve ou celui d’autrui via un dictionnaire de symboles par exemple, car ce genre d’ouvrages ne prennent pas en compte le contexte du rêve, ni la vie et la situation de celui qui le fait.

Exemples :

Une sœur me raconte son rêve qui est le suivant :

« Je rêve que des plumes noires et blanches poussent sur ma main, je les arrache et à chaque fois qu’elles repoussent, je les arrache de plus belle. »
Interprétation : je lui réponds :  » Crains Allah car tes parents sont bienfaisants envers toi et tu les éloignes de toi, et à chaque fois qu’ils reviennent vers toi tu les éloignes de toi de plus belle ! « . La sœur me confirme la situation en me disant qu’elle avait du mal à faire un pas vers ses parents vu qu’ils ne l’ont pas élevée …
Vous allez me dire : mais quel est le rapport entre les plumes et les parents ?
Explication : Allah subhanahou wa ta’ala a dit :  » Et par miséricorde, abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis : «Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevée tout petit».  » S17.V24
Les ailes contiennent des plumes, et le fait qu’il y ait des plumes blanches et noires, montre qu’on a ici à faire à un couple (blanc et noir), et cela ne peut être que les parents. Le fait qu’elle les arrache représente le repoussement de ses parents.

Quelques exemples montrant que les symboles ne sont pas fixes et que l’on ne peut pas interpréter les rêves via des lexiques ou des livres :

1/ Une femme me raconte qu’elle a vu 4 œufs et deux parmi ces œufs étaient fissurés.
Interprétation : « Tu as 4 enfants et deux parmi eux sont durs à éduquer ». La sœur me confirme.
Explication : la poule pond des œufs qui seront ses poussins et grandiront et il en est de même pour la femme qui met au monde des enfants.

2/ Un homme marié voit en rêve son père (mort depuis plus de 10 ans) sortir de sa tombe.
Interprétation : « Ta femme est enceinte et elle accouchera d’un garçon et l’accouchement sera naturel ». Et effectivement, elle était enceinte et a accouché d’un garçon de manière naturelle.
Explication : ici le père représente en réalité le fils et cela n’a rien avoir avec son père en lui-même, car certains parents appellent leur enfant garçon « baba » ou « papa » et leur fille « mama » ou « maman ».

La tombe c’est le ventre de sa femme, l’enfant est mort dans le ventre de la mère avant d’aller à la vie, d’où l’expression « donner la vie ». Le fait que son père sorte de lui-même montre que l’accouchement sera naturel. Si dans le rêve des gens l’avaient extrait de la tombe, on aurait alors dit que l’accouchement allait se faire par césarienne.

3/ Une femme mariée me raconte qu’elle s’est vue en face d’un grand miroir large en train d’enlever des saletés de ses yeux qui gênaient sa vue.
Interprétation : « Tu as été conseillée par une femme qui est grande de taille et ronde, et son conseil était de ne plus te taire sur l’injustice de ton mari ! ». La femme confirme avec étonnement et me demande de lui expliquer comment je l’ai su.
Explication : le miroir en arabe est  » مرآة  » ou  » mraya « . C’est un nom féminin qui, dans la prononciation, ressemble beaucoup à « femme ». Donc ici le miroir est une femme par laquelle la rêveuse a pu ouvrir les yeux. Le miroir est grand et large donc la femme qui l’a conseillée est grande de taille et corpulente. Son mari est représenté par ses yeux.
« Et qui disent : « Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux ». S25.V74
Et les saletés dans les yeux se retrouvent dans le terme coranique « ghichawa » qui veut dire les ténèbres. Et le prophète ‘alayhi salât wa salam, a dit : « L’injustice le jour du jugement dernier sera ténèbres ».

4/ Un homme rêve qu’il plante énormément de palmiers.
Interprétation : « Tu fais beaucoup de dhikr et particulièrement « soubhanallahi wa bi hamdih, sobhannalah El 3adhim wa bi hamdih ». L’homme confirme.

Explication : le prophète ‘alayhi salât wa salam, a dit que celui qui fait cette invocation a planté un palmier au paradis.

Assurément, les symboles changent en fonction de la constitution d’un rêve. Je vous laisse maintenant le soin de vérifier les symboles ci-dessus dans les lexiques ou certains livres, vous noterez la totale incohérence.

Egalement, une erreur courante qui consiste en ce que de nombreux individus s’aventurent dans l’interprétation des rêves et se permettent d’interpréter les rêves d’autrui avec ignorance. Par exemple, souvent ils interprètent les rêves de chiens et de serpents comme ayant trait à des ennemis ou comme étant liés à un mal occulte alors qu’il est rare que les rêves d’animaux en règle générale et de serpents en particulier fassent référence à des maux occultes.

Les serpents peuvent être interprétés dans le bien comme dans le mal, et cela est valable pour tous les symboles.

Exemples :

Une femme me dit :
« J’ai rêvé qu’un énorme serpent m’enroule et m’étouffe. »
Interprétation : « Tu ne pries pas correctement ou tu retardes tes prières, crains Allah. » La sœur confirme.
Explication : c’est le châtiment de la tombe de celui qui ne prie pas correctement.
Un homme marié rêve :
« J’ai rêvé que je sortais d’un sac un serpent avec la tête de mon père. »
Interprétation : « Ta femme est enceinte et est dans les premiers mois de sa grossesse, elle accouchera d’un garçon. » L’homme confirme.
Explication : le sac est le ventre de sa femme, le serpent avec la tête de son père, c’est le fœtus, et, au début de la grossesse, il n’y a que la tête du fœtus qui prend forme et le reste du corps ressemble à celui du serpent. Le serpent en arabe désigne aussi la vie d’où le mot « hayya ». Le « t » est ajouté à la suite.
Voyez-vous, le serpent ne s’interprète pas toujours par des choses mauvaises, et les exemples de rêves en ce sens sont très nombreux mais j’écourterai.

Souvent aussi, beaucoup de personnes rêvent de djinns, et ils pensent que cela a un lien avec les djinns eux-mêmes ! C’est totalement faux.
« djinn » dans la langue arabe veut dire énormément de choses, et lorsque vous rêvez de djinns, soyez sûr que dans la plupart des cas, il n’y a aucun rapport avec les djinns.

Certains rêves peuvent paraître honteux et médiocres alors qu’en réalité ils sont positifs ! Comme beaucoup de rêves peuvent paraître beaux mais en réalité sont négatifs.
Certains rêves peuvent paraître aussi honteux alors que l’interprétation est bonne, ce sont les rêves sexuels, exemples :

Une femme me raconte qu’elle rêve que son père l’invite à copuler avec elle, et elle copule avec lui.
Interprétation : « Tu es en mésentente avec ton père et il fera le premier pas vers toi et vous allez vous réconcilier ». La sœur confirme et un mois après l’interprétation, c’est bien lui qui a fait le premier pas vers elle.

Une femme me raconte : « J’ai rêvé que mon fils de 5 ans copule avec moi. »
Interprétation : « Tout ce que ton fils veut de toi tu le fais, tu le laisses faire ce qu’il veut et cela nuit à son éducation. »

De nombreuses personnes pensent aussi que la perte des dents en rêve représente la mort de la famille, FAUX. Très rares sont les rêves de perte de dents qui désignent la mort de proches.
Une sœur me raconte : « J’ai rêvé que je m’arrachais les dents et je me suis demandée comment j’allais faire pour les remettre. »
Interprétation : « Tu as coupé les liens avec les membres de ta famille et tu as regretté et tu t’es demandée comment faire pour renouer avec eux. » La sœur confirme.

Une erreur fatale et je pense que c’est l’une des plus grandes dans l’interprétation des rêves :
De nombreuses personnes rêvent du prophète ‘alayhi salât wa salam, pensant qu’ils sont élus ou qu’ils sont pieux, et qu’ils voient le prophète ‘alayhi salât wa salam, sous sa vraie apparence. En vérité, seuls les pieux voient le prophète, ‘alayhi salât wa salam, sous sa vraie apparence. Concernant ceux qui voient le prophète ‘alayhi salât wa salam, sans que ce soit sa réelle apparence, cela est dû à plusieurs facteurs, et une des raisons est le manque religieux du rêveur, comme le précise Ibn Hajar El Asqalani rahimahullah. L’explication juridique sur la vision du prophète ‘alayhi salât wa salam, ainsi que l’avis des savants sont très vastes. Je développerai dans un autre poste In sha Allah.

Une femme me raconte, pleine d’enthousiasme : « J’ai rêvé du prophète ‘alayhi salât wa salam !!! »
Moi : « Décris moi le prophète ‘alayhi salât wa salam ».

Elle me répond : « Il était sans barbe ».
Je lui dis : « Tu es sans religion ! »
La sœur m’avoue qu’elle ne prie pas …

Quoi qu’il en soit, tous les rêves du prophète ‘alayhi salât wa salam, sont véridiques. Et, un rêve ou le prophète ‘alayhi salât wa salam, n’est pas sous sa réelle apparence ne signifie pas qu’il est erroné. Sa provenance est divine mais, il a une interprétation particulière.
Retenez que la majeure partie des personnes qui rêvent du prophète ‘alayhi salât wa salam, ne sont pas forcément pieuses. Ce qui détermine la piété d’une personne, c’est le contenu de son rêve.

Chers lecteurs, chères lectrices, ne perdez plus votre temps à chercher l’interprétation de vos rêves via des livres, des lexiques ou auprès de personnes ignorantes.

L’interprétation des rêves est une chose dont Allah gratifie qui Il veut parmi ses serviteurs, mais rien n’empêche le musulman d’acquérir un minimum de compréhension pour pouvoir un minimum comprendre ses rêves, et, notre plus grand plaisir serait de vous faire profiter de ces enseignements là.

Le chaykh Sa’di a effectivement expliqué dans son Tafsir :

 » L’interprétation des rêves est une science parmi les sciences islamiques, donc il incombe de l’étudier et de l’apprendre aux autres, et l’interprétation des rêves est considérée comme une fatwa, car Allah dit : {L’affaire sur laquelle vous me consultez [tastaftiyane] est déjà décidée.} [Sourate 12 verset 41], {(…) O conseil de notables, donnez-moi une explication [iftouni] de ma vision, si vous savez interpréter le rêve ».} [verset 43], {« (…) Eclaire-nous [iftina] au sujet de sept vaches grasses que mangent sept très maigres (…) » } [verset 46].
Il n’est donc pas permis de s’aventurer dans l’interprétation des rêves sans science. [Tafsir de la sourate Yousouf].

L’importance de l’interprétation des rêves, dans le Coran et la sunnah :

Beaucoup de personnes ignorent cette 46ème branche de la prophétie, qui est l’interprétation des rêves. Ci-dessous, vous pourrez constater l’importance des rêves au travers de récits prophétiques ou comment le prophète ‘alayhi salât wa salam, demandait à ses compagnons s’ils rêvaient.

Après chaque prière du fajr, le prophète ‘alayhi salât wa salam, demandait à ses compagnons s’ils avaient rêvé. Il leur demandait :  » Est-ce que un parmi vous a fait un rêve hier ?  » ( Boukhari 458/12 )
 » Que celui qui a fait un rêve le raconte, que je lui interprète.  » ( Mouslim 15/35 )

Ces hadiths là nous montrent l’importance des bonne nouvelles d’Allah subhanahou wa ta’ala, à travers les rêves, depuis la coupure de la révélation au prophète ‘alayhi salât wa salam, surtout à notre époque.

Abou Darda Qu’Allah soit satisfait de lui, a dit :
 » J’ai demandé au prophète ‘alayhi salât wa salam, à propos du verset {Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d’ici-bas tout comme dans la vie ultime S10.V64},  »

Le prophète ‘alayhi salât wa salam, lui répond :  » Personne ne m’a questionné à propos de ce verset depuis qu’il est descendu, c’est le rêve pieux que l’homme voit, ou que l’on voit pour lui.  » ( Tirmidhi/sahih Albani 1754 )

Et il dit ‘alayhi salât wa salam,  » Il ne reste après la prophétie que les bonne nouvelles  » et les compagnons dirent  » et quelles sont-elles ?  » et le prophète ‘alayhi salât wa salam répond :  » Le rêve pieux.  » ( Boukhari 6990 )

Et il dit ‘alayhi salât wa salam,  » Lorsque la fin des temps approchera la plupart des rêves du musulman seront véridiques.  » ( Boukhari 7017 / Mouslim 2263 )

Ces récits prophétiques nous montrent l’importance des rêves et l’importance de leur interprétation jusqu’à la fin des temps. Sinon comment interpréter les bonne annonces et les rêves véridiques que le musulman ferait ?!

La science de l’interprétation est-elle accordée qu’aux prophètes ou à Ibn Sirine comme le pensent certaines personnes ?

Non, Allah a accordé cette science à certains prophètes, certains compagnons, certains pieux prédécesseurs et à certains hommes parmi les générations suivantes.
Malheureusement, les gens n’ont pas une culture générale poussée au sujet de l’interprétation des rêves et ne connaissent qu’Ibn Sirine.

Voici un exemple parmi tant d’autres :

L’érudit pieux prédécesseur et étoile brillante dans l’interprétation des rêves, l’imam Shihab ad-Dine al Maqdissi al Nabulsi al Hanbali était connu pour ses prodiges dans l’interprétation des rêves.

Qui est donc l’imam Shihab ad-Dine ?

Pour le savoir, nous vous apportons, ci-après, quelques paroles de grands savants à son sujet :

Ibn al Qayyim, qui fut l’un de ses élèves, (dans ce passage, Ibn al Qayyim raconte un de ses rêves à Shihab ad-Dine et en reçoit l’interprétation, puis dit) : « Et ainsi était notre chaykh que voici (Shihab ad-Dine), savantissime dans l’interprétation des rêves. J’ai lu de lui plusieurs écrits, mais je n’ai pas pu lire de lui cette science (l’interprétation des rêves) dû à mon jeune âge (à l’époque), et par respect lors de sa mort, qu’Allah lui fasse miséricorde ». [Zad al ma’ad, 32-33/2].

Ibn Taymiyyah dit de lui : « Nous avons beaucoup entendu de lui (Shihab ad-Dine), c’est un connaisseur du madhab (hanbali), il était étudiant à Al Jawziyyah lorsqu’il est venu à nous. C’était un chaykh au visage rayonnant, très respectueux, très impactant dans les cœurs (des gens). Il est resté en Egypte un moment, et il s’est éteint à Damas en l’an 697h « . [Al wafi bil wafiyate, 7/49].

Ibn Kathir, quant à lui, déclare : « Shihab ad-Dine, l’interprétateur de rêves, rapporteur de hadiths. C’était un prodige dans l’interprétation des rêves. Il a dans ce domaine une longue main et une classification. Enormément de gens ont assisté à sa prière mortuaire ». [Al bidaya wa nihaya, 13/374].

Ibn Rajab le décrit comme suit : « Il était le compagnon de Ibn al Jawzy, c’est un savant et un faqih » [Al dhil ‘ala tabaqat al hanabila, 2/336-338].

L’imam adh-Dhahabi, qui était un de ses élèves, dit : « C’est un imam honorable et il a une classification dans les règles juridiques » [Al dhil, 2/338].

Al Qarafi al Maliki dit à son sujet : « J’ai vu de lui une force intérieure. Il sait à travers les rêves des choses étranges et prodigieuses ainsi que beaucoup d’éléments et différentes situations. Il sait aussi à travers un rêve des choses qui se sont produites dans le passé, le présent et qui se passeront dans le futur. D’un simple petit rêve, il en sort une centaine d’éléments (sur le rêveur) de manière prodigieuse et étrange, jusqu’à faire douter des faibles d’esprit qui disent : « Ceci provient des djinns ». Mais il n’en est rien de cela, ceci provient plutôt d’une force d’âme. [Al dhil, 2/337-338].

Votre frère en Allah.

Lire plus

Les articles