Soyez très attentifs et concentrés car c’est sûrement l’un des épisodes les plus importants de la série sur les hypocrites.

Ayant pris la calomnie comme religion, la médisance comme sunnah et le mensonge comme guide, ce sont ceux qui transgressent tous les interdits sur l’honneur des croyants avec une langue plus vénéneuse que celle d’un cobra.

Leurs caractéristiques sont variables d’un hypocrite à un autre mais, la principale, celle de la langue (calomnie, division, médisance, rumeurs …) est la plus poignante pour les reconnaitre.
Vous remarquerez, dans les récits sur la vie du Prophète saws cités dans le Coran et la Sunnah, que c’est avec leur langue que les hypocrites ont fait le plus de mal.

Le Prophète saws a été interrogé sur ce qui fera entrer le plus de gens dans le feu ? Il a répondu : « La bouche (1) et le sexe (c’est-à-dire les péchés qui sont commis par la bouche (association, mensonge, médisance, calomnie, moquerie, insulte …) »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2004 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

Qu’est-ce qu’une bombe à retardement ?

Les hypocrites se divisent en deux catégories :

1) Ceux dont les caractéristiques sont visibles : ils ne cachent rien de leur vraie nature, leur mal est manifeste et permanent. Ainsi, le croyant peut aisément prendre ses précautions et anticiper afin de limiter les dégâts que peut lui causer l’élément perturbateur. Ce sont des hypocrites amateurs ayant peu d’expérience dans la dissimulation de leurs signes distinctifs. Ils ont généralement très peu de patience et sont très impulsifs, à l’image de certains parmi les pervers-es narcissiques (attention, l’impulsivité n’est pas en elle-même une caractéristique d’hypocrite).

2) Ceux dont les caractéristiques sont cachées : ce sont les plus dangereux, ceux que l’on nommera les bombes à retardement. En règle générale, ils vous infiltrent progressivement et parviennent aisément à gagner votre confiance. Leur vrai visage apparait souvent à des moments jugés opportuns et où le coup qu’ils vous porteront est censé vous être fatal. A ce sujet, il est courant que des hommes et des femmes découvrent, après le mariage, qu’ils se sont mariés à des bombes à retardement (également des PN).
Dotés du calme d’un serpent et de la patience d’un renard, ils provoquent souvent leurs victimes de manière sournoise, afin de mettre en évidence la colère de celle-ci, la faisant ainsi passer pour fautive sous prétexte d’un « mauvais comportement ». Pour cette raison, vous n’avez pas le droit à l’erreur lorsque vous vous retrouvez confrontés à ces êtres maléfiques, tant sur le fond que la forme. Ne leur laissez aucun moyen de triompher sur vous. Foudroyez-les par un self-control digne d’un ascète et des arguments implacables, alors, par Le Seigneur des mondes, ils ne trouveront d’autre issue que la fuite pour ensuite s’attaquer à votre personne et votre honneur mais, ils en ressortiront vils. Ce type d’hypocrite est généralement insensible au rappel d’Allah :

« […] Il est semblable à un chien qui halète si tu l’attaques, et qui halète aussi si tu le laisses.[…] (S7V176) [Qu’il soit fatigué ou non, le chien restera haletant, il en est de même pour eux, que tu leur fasses le rappel ou non, le résultat restera le même. Tafssir Ibn Khatir »

Remarques :

Chacun d’entre vous a très certainement fait la rencontre de ces doubles facettes qui vous éclatent à la figure dans les moments où vous vous y attendez le moins. Compagnons de circonstances, ami-e-s, conjoint-e, simples connaissances, personnes que vous avez aidé auparavant… Leur cœur d’artichaut disparaît en une fraction de seconde pour laisser place à des paroles plus dévastatrices que le coronavirus. Cela fait naître alors un choc émotionnel pour les victimes les plus fragiles, qui lui engendre d’autres maux de gravité variable : dépression aigue, suicide, schizophrénie, stress post-traumatique, diabète, amnésie antérograde etc. En effet, le cerveau déjà fragile et en état de choc, ne comprend pas sur le moment « l’équation » de la situation qu’il vit, dès lors, il peut être sujet à de possibles dysfonctionnements mentaux et organiques.

Le Prophète saws a dit « Le musulman est celui dont les musulmans sont à l’abri de sa langue et de sa main. » (Rapporté par plusieurs rapporteurs tels que l’imam Ahmad dans son moussnad, 2, p224, n°7086. Al Arna’ut l’a rendu authentique. Rapporté par Al Nassa’i dans son sunnan 8, p104, n°4995. Al Albani l’a rendu fiable …)

Songeons donc à prendre très au sérieux la dangerosité de ce type de profil en restant ferme, sans prendre part à l’hypocrisie lorsque les preuves sur leurs caractéristiques nous sont établies, au risque d’être leur semblable.

« Qu’avez-vous à vous diviser en deux factions au sujet des hypocrites ? Alors qu’Allah les a refoulés (dans leur infidélité) pour ce qu’ils ont acquis. Voulez-vous guider ceux qu’Allah égare ? Et quiconque Allah égare, tu ne lui trouveras pas de chemin (pour le ramener). » (S4V88)

Notre rôle n’est certainement pas de faire preuve de miséricorde envers une personne récidiviste qui commet une injustice de plus. Il convient d’être déterminé.
L’islam est une religion de miséricorde, mais, c’est aussi une religion de justice, et, dans la justice, il y a une forme de miséricorde pour l’intérêt général (chaque chose a son contexte).

Constatez comment Le Juge Suprême est ferme quant aux personnes qui récidivent dans leur mal, bafouant tout rappel à la raison :

« Il entend les versets d’Allah qu’on lui récite puis persiste dans son orgueil, comme s’il ne les avait jamais entendus. Annonce-lui donc un châtiment douloureux. » (S45V8)

Voyez-vous, d’après le verset ci-dessus, le premier réflexe que nous devrions avoir en tant que croyants, est le rappel (miséricorde). S’il y a récidive dans l’orgueil et le mal, la fermeté remplace la miséricorde. Par ailleurs, les quelques lignes ci-dessus sont des réponses cinglantes à certains hypocrites qui critiquent et avancent  » un manque dans le comportement  » qu’auraient les croyants dans la dénonciation de leurs semblables en condamnant le mal de toutes leurs forces et ordonnant le bien de tout leur cœur. De cette manière, ils combattent les fervents croyants tout en protégeant ceux qui agissent à l’inverse et mentent sur la religion : les hypocrites.

« Les hypocrites, hommes et femmes, appartiennent les uns aux autres. Ils commandent le blâmable, interdisent le convenable […] » (S10V67)

Par une manipulation contextuelle ensorcelante, ils tentent de fausser le portrait des croyants tout en anoblissant le portrait de leur semblables ! Mieux, ils n’hésitent pas à accuser les croyants qui condamnent un mal public et généraliser en qualifiant de « médisant » (sachant que la médisance concerne le dévoilement de défauts et/ou pêchés, faits secrètement par un individu.)

Comment reconnaitre les potentielles bombes à retardement ?

Bien qu’elles masquent leurs caractéristiques, il est tout à fait possible de les reconnaitre par quelques signaux qui ne vous tromperont jamais, c’est la partie visible de l’iceberg.

En voici quelques uns :

– L’effet des racontars : lorsque la bombe à retardement entend une calomnie sur vous, son premier réflexe n’est pas de vous en demander la véracité, mais de réagir de la sorte : « Dis moi c’est vrai t’as fait ça ?! ». Malgré la bonne image qu’elles auront toujours eue de vous, certaines ne se suffisent pas de votre démenti sur la calomnie. Elles n’hésitent pas à demander aux contacts en commun ce qu’ils pensent de vous et de la calomnie dont ils ont eu connaissance. De cette façon, elles participent à la propagation de la rumeur. Par la suite, elles se confinent dans une analyse temporelle, de sorte à aller dans le sens du vainqueur, qu’il soit dans la vérité ou non, cela leur importe peu. En d’autres termes, si la bombe à retardement perçoit que la calomnie commence à vous atteindre et que le public s’éloigne de vous, elle se penchera du côté des calomniateurs. En revanche, si vous triomphez sur la calomnie, elle se rangera de votre côté.
C’est exactement ce qu’ont fait les hypocrites avec le Prophète saws lors des batailles contre les qouraichites : quand les musulmans étaient vainqueurs, ils se penchaient de leur côté, et quand les associateurs étaient vainqueurs, ils basculaient de leur côté.

« Ils (les hypocrites) sont indécis (entre les croyants et les mécréants,) n’appartenant ni aux uns ni aux autres […] » (S4V143)

Vos ami-e-s de longue date, connaissances, doutent de vous dans les circonstances évoquées ci-dessus ? Malgré tout le bien apporté et la bienveillance que vous leur avez témoignée ? Ne cherchez pas à les convaincre de la bonté de votre personne ! Supprimez-les de vos neurones et de votre mémoire de sorte que vous soyez convaincus qu’ils ne sont sortis d’aucune matrice auparavant et ce, SANS AUCUN REGRET. Ils vous nuiront plus tard et vous trahiront dans d’autres circonstances, insoutenables pour vous, ce n’est qu’une question de temps. En outre, certaines bombes à retardement dotées d’une extrême sournoiserie, n’hésitent pas dans le secret le plus total (en pensant qu’Allah ne les dévoilera jamais), à consulter des personnes qui vous sont proches afin de connaître leurs avis quant au débinage des sots contre vous, allant jusqu’à leur faire prêter sermon de ne point vous avertir de leur action satanique. L’intention ici est bien entendu de vous salir en propageant la rumeur et, de vous nuire indirectement, choses qu’ils nieront de toutes leurs forces.

– La neutralité dans les litiges : chez les bombes à retardement, condamner un mal ne se fait que contre les non musulmans ou contre le shirk (l’association à Allah). De ce fait, lorsque par exemple, vous condamnez le mal (égarement de masse, atteinte à l’honneur d’untel, etc…) qu’un musulman fait dans la récidive, ils vous diront « C’est ton frère en Islam », « Il m’a aidé, je ne peux me prononcer ».
La bombe à retardement n’a donc aucune notion de justice et peut potentiellement être dangereuse plus tard et vous nuire.

Nous connaissons tous le hadith : « Celui d’entre vous qui voit un mal qu’il le change par sa main. S’il ne peut pas alors par sa langue et s’il ne peut pas alors avec son cœur et ceci est le niveau le plus faible de la foi. » (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°49)

Bien entendu, dans aucun texte scripturaire du Coran et de la Sunnah il nous est sommé de condamner uniquement le mal des non musulmans ou du shirk, mais nous nous devons de condamner le mal quel qu’il soit, l’homme qui en est l’auteur et son appartenance religieuse.
Islamiquement parlant, devons-nous garder le silence sur un mal commis par une personne sous prétexte « qu’elle nous a aidé » ? Voici la réponse dans le Coran :

« Ne t’avons-nous pas, dit Pharaon, élevé chez nous tout enfant ? Et n’as-tu pas demeuré parmi nous des années de ta vie ? » (S26V18)
« Est-ce là un bienfait de ta part [que tu me rappelles] avec reproche, alors que tu as asservi les Enfants d’Israël ? » (S26V22)

Le prophète Moussa ‘alayhi salam est resté ferme sur sa décision de confronter Pharaon, malgré le bien qu’il lui a fait auparavant. Et ceci est un exemple pour nous.

– L’euphorie dans le dévouement : méfiez-vous des personnes qui vous aiment d’un amour extrême en très peu de temps. Sachez qu’un amour extrême n’est jamais seul, son contraire, la haine extrême, est aussi enfouie en leur intérieur et pourrait faire surface tôt ou tard, contre vous. Si vous avez le malheur de contrarier une bombe à retardement ou de l’atteindre dans son amour propre, elle vous déclarera la guerre sans vous lâcher d’une semelle.

– Les larmes faciles : ces individus ont les pleurs faciles, perceptibles dans leurs discours mais aussi dans de nombreuses situations. Pour les reconnaître, c’est très simple : elles sont larmoyantes dans des contextes où cela est de trop, contrairement aux personnes sincères et très sensibles qui le sont également mais de préférence en secret et malgré elles. La laideur est enfouie en leur intérieur tout en s’efforçant de montrer un coté hypocritement sensible et doux. Nous remarquerons que leurs larmes coulent de manière très accentuée et forcée, elles sont déversées sans honte.

Votre frère en Allah.

A suivre…

A propos de Tafsir Al Ahlam

Tafsir Al AhlamUn site vous donnant accès à certaines sciences islamiques telles que la firassa et l’interprétation des rêves entre autres, connues de nos pieux prédécesseurs mais méconnues voire inconnues de la grande majorité des musulmans de notre époque.