1. »
  2. Firassa et...
  3. »
  4. Le vrai...

Le vrai profilage, court et puissant : à propos du profilage de la sœur Zayneb

Vous avez été nombreux à suivre le profilage en direct de la sœur Zayneb en commentaires concernant le post précédent. Certains ont été abasourdi quant à la précision du profilage d’une personne que je ne connais pas, avec quasiment aucun élément en main, ni même en me basant sur son profil Facebook vu qu’il est vide, et sans lui poser de questions si ce n’est si elle fait partie de la catégorie « FORCE ».

Certains peuvent se demander comment est-ce possible de profiler d’une manière presque parfaite une personne que je n’ai jamais vu, ni entendu en si peu de temps, et lui donner un bilan sur son état d’âme, spirituel, médical, suivi de conseils lui permettant de perfectionner sa relation avec Allah sbwt, renforcer son cœur et améliorer son état médical.

C’est ce que nous verrons entre autres dans ce post. (Pour ceux qui n’ont pas lu l’échange, je vous invite à le faire dans le post précédent en commentaire).

Mais avant tout, j’aimerai vous parler de qu’est-ce que le profilage et la firassa. Sont-ils deux choses différentes ?

En parcourant les différents services tarifaires proposés par des musulmans sur les différentes plateformes tels que Facebook et YouTube, je me suis rendu compte de l’imposture intellectuel et financière de la plupart d’entre d’eux. Le principe est le même à des différences près. Mais les appellations sont multiples :

Thérapie musulmane, psychologue musulman, profileur musulman, spécialiste de la « firassa », psychanalyste des couples, coach familial, développement personnel, spécialiste mbti, etc etc.

Jusqu’à quand allez-vous laisser ces bachi-bouzouks de la thérapie violer votre conscience intellectuelle et financière ?

Ces vendeurs de tapis se divisent en 3 catégories :

1. Les gens sincères qui souhaitent apporter de l’aide à la Oummah, ils peuvent être compétents, comme le contraire, mais la sincérité les rejoints.

2. Ceux qui cherchent la célébrité, le prestige, mais surtout s’enrichir sur la détresse des gens en leur demandant des sommes colossales. N’ayant par-dessus le marché pas les compétences acquises pour exercer, si ce n’est des pseudos diplômes qui ne prouvent que la théorie de la science du profilage apprise chez les mécréants (que je considère loin de la fiabilité), mais qui ne prouvent en rien la pratique.

3. Les charlatans(ine)s, parfois en bande organisée, des « trafiquant(e)s d’âmes fragiles », ne cherchant que l’appât du gain et leurs intérêts. Ils ont détruit énormément de personnes par leurs pratiques douteuses. Ils créent des associations pour blanchir leur argent et avoir frauduleusement des droits qu’ils ne méritent pas d’avoir. Demandent des dons qu’ils n’utilisent pas en conformité avec le dépôt qui est sacré pour Allah sbwt. Ce sont des gens que j’appelle des trafiquants d’âmes. À les entendre, ils sont spécialisés dans tous les domaines liés au corps et à l’âme du pauvre patient en détresse.

Parmi eux, une femme connue pour être « spécialiste de la firassa/profilage », que j’appellerai Madame « F.M », assez corpulente, ayant appris le MBTI au sein du monde occidental. Je parlerais aussi d’un mafieux narcissique que j’appellerai « Magouille Ibn Salade ». Connu sous différents mots tels que le profilage, thérapie, ou encore psychologie musulmane.

L’imposture de madame « F.M », est dans le fait de demander des milliers d’euros pour des formations qu’elle fait sur le bodylanguage et le MBTI, qui n’est rien d’autres que le profilage occidental développé par les américains essentiellement, que vous pouvez apprendre chez les mécréants eux même, pour 3 fois moins chère que cette arnaqueuse.

L’imposture et le viol intellectuel de cette femme ne s’arrête pas là. Pour faire marketing, elle utilise le mot « firassa », qui n’a rien avoir avec le profilage des non musulmans et qui est loin d’être fiable !! Mais comme on dit, le hallal fait vendre, il en est de même avec le terme firassa. Cette femme a tout simplement été intéressée par la science des occidentaux. Elle fut étudiante chez eux, elle a reçu un diplôme, et elle s’est dit que cette « science » n’était pas très étendue chez les musulmans et que c’est un très bon moyen pour s’enrichir. Elle a par la suite déguisé cette science avec l’appellation firassa pour mieux la disperser parmi les musulmans, pour prétendre ensuite avoir appris la science de la firassa chez des « chouyoukh » en Mauritanie.

Trêve de mensonges, parlons du MBTI et du bodylanguage que les occidentaux enseignent, est-ce si fiable ? Est-ce vraiment du profilage ?

La réponse est non. Vous pouvez voir dans les tests de MBTI que l’on vous pose 80 questions pour ensuite faire votre profil, 80 questions !!! En résulte de cela un bilan sur votre personnalité qui n’est fiable qu’à 30%. Ceci s’appelle un interrogatoire de police, où vous êtes vous-même amené à DONNER votre profil d’une manière indirecte au pseudo profileur. Tandis que le vrai profileur, sans un échange avec vous, sans vous poser de questions, vous donne votre parfait profil.

Donc est-ce vraiment du profilage ? Je ne pense pas. Les agents des renseignements de tous les pays font des études de MBTI et de bodylanguage, mais ils ne sont pas pour autant fiable globalement.

D’ailleurs, un ami que je connais a été auditionné à maintes reprises auprès des services de police qui d’ailleurs n’ont pas réussi à le profiler et certains perdaient patience, il finit lui même par les profilé.

Vous pouvez voir que dans toutes les manières dont les sahabas et les pieux prédécesseurs profilaient les gens, ils ne leur posaient pas une seule question ! Mais profilaient les gens à leur manière d’écrire, de parler, de marcher, ou aux traits de leur visage. Voir mon post intitulé introduction à la science de la firassa sur ce lien :

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=176611136247102&id=160452384529644&ref=bookmarks¬if_t=feed_comment

Reprenons,

Sachez reconnaître les bons et les mauvais profileurs. Les bons ne vous poseront pas beaucoup de questions, mais les mauvais vous poseront beaucoup de questions dignes d’un interrogatoire de police. De plus, le bon profileur n’est pas quelqu’un qui met la personne dans une gêne avec d’innombrables questions quitte à lui faire dévoiler son jardin secret. Par ailleurs, islamiquement parlant ce n’est pas quelque chose de louable. Le but d’un profilage est d’aider la personne et non la mettre dans la gêne.

Passons maintenant au mafieux que l’on nommera Magouille Ibn Salade, un individu ayant fait quelques études de psychologie, qui ne cesse de dénoncer la psychologie occidentale mais qui l’utilise dans énormément de points, comme le fait de changer de quartier pour éviter les relations toxiques et régler les problèmes de fatigue, etc. Chose que l’on retrouve dans les études de psychologie dans le monde occidental. Est-ce du plagiat ? En quelques mots, un bricoleur mixant la psychologie occidentale et ses thèses à lui. Il se dit :

Thérapeute musulman, psychologue musulman, profileur, raqui. D’ailleurs, dans sa roqia, la récitation du coran n’existe que très très peu, mais par contre si vous voulez faire une séance de massage, vous pouvez y aller pour pas chère. Sa roqia ainsi que celle de sa bande organisée pour extraire le sihr, le mauvais oeil, la possession, consiste à ce que vous vous confessiez sur vos pêchés et toute votre enfance. Votre jardin secret dévoilé, avec comme bilan « votre profil », pour ensuite passer à une séance de massage.

Pour clôturer les exemples de bachi-bouzouks du profilage, je conclurai de la sorte :

– Madame « F.M » enseigne le mbti qu’elle a appris dans le monde occidental en faisant passer cela pour de la firassa, et elle fait payer aux musulmans ce genre de formations 3 fois plus chère que chez les occidentaux.

Objectif : la richesse rapide.

J’ai donné ces deux exemples de bachi-bouzoukhs car ce sont ceux qui se mettent le plus en avant dans le monde musulman quant à la science du profilage.

Pour revenir à ma manière de faire sur le profilage de la sœur Zeyneb, je ne donnerais pas l’explication et les détails de comment j’ai pu savoir tels ou tels points, mais quelques points clefs permettant de comprendre.

La firassa est générale, elle n’a pas de limite, car comme le dit un hadith, le croyant voit avec la lumière d’Allah, et la lumière d’Allah sbwt n’est pas limitée.

Il y a différentes manières de profiler une personne par le biais de la firassa :

Le physique apparent : les traits du visage, la voix, les yeux, le front, la couleur des yeux, la rigidité des cheveux, les oreilles, la manière de marcher, etc..

L’invisible : dialoguer avec la personne de loin, et la profiler uniquement à travers sa manière d’écrire.

Exemple :

Un frère que je ne connais pas discute avec moi quelques minutes, et suite à une réprimande de ma part, il me dit :  » pourquoi tu es dur comme ça ? Je suis plus jeune que toi normalement tu devrais m’expliquer gentiment et me parler comme un père a son fils (il pensait que j’approchais la quarantaine d’années) « .

Bien que je suis très loin de l’âge d’avoir un fils de 20 ans, je lui dis :  » tu es quelqu’un qui a subi toute ton enfance la méchanceté de ton père et jusqu’à aujourd’hui tu la subi « .

Il me demande comment je le sais, je lui dis :  » tu m’a parlé comme si j’étais ton père, ce qui veut dire que tu manques d’affection de ton père « .

L’aura d’une personne :

Il faut savoir que chaque personne à une « aura » qui lui est propre, et il est possible de la ressentir même de très loin. Une simple discussion avec la personne suffit à palper cette « aura », lire un long texte d’une personne dont on ne parle pas directement, permet aussi de palper son aura. Les auras peuvent être négatives ou positives, je consacrerai un poste entier à cela, avec quelques dalils in chaa Allah.

Il y a énormément d’autres points concernant la manière de profiler une personne à travers la firassa, mais j’en parlerai dans d’autres posts pour écourter le texte.

Le profilage en public de la soeur Zayneb est bénéfique pour plusieurs raisons :

1/ vous serez convaincu de la véracité de cette science, car vous en avez vu l’exemple devant vos yeux, rien est caché, ce n’est pas du bluff.

2/ vous verrez la manière dont cette science doit être utilisée au profit du patient, que ça soit dans le domaine spirituel, mental, et médical.

3/ la manière dont la science de la firassa est utile pour se préserver des diables humains et des gens du mal.

4/ tout est transparent, je ne cache rien, je laisse la masse en juger, et j’explique ma pratique, cela me permet de contrer les calomnies des jaloux qui ne savent pas différencier la voyance de la firassa.

5/ l’ultime but de profiler quelqu’un, n’est pas pour le plaisir de l’avoir profiler et de me prendre pour « superman », mais doit résulter de ce profilage une amélioration spirituelle de la personne profilée, la solution à ses failles et une solide relation avec Allah sbwt.

6/ le profilage public, encouragera les personnes positives à venir en aide en son prochain. Chacun avec « sa firassa » du mieux qu’il peut, le but de tout ça, est de se débarrasser de l’égoïsme et de ne jamais laisser tomber une personne ayant besoin d’aide.

Les enseignements que vous trouverez sur cette page concernant la firassa et le profilage sont exclusifs, vous ne les trouverez nulle part ailleurs. À tous ceux qui pourraient être intéressés par la consultation de Google, ne perdez pas votre temps.

Je propose de profiler toutes les semaines une personne sur la page. J’aurai aimé profiler tous ceux qui me le demandent mais je ne peux pas malheureusement vous êtes trop nombreux, et avec l’interprétation des rêves je n’en finirai plus.

Ceux qui sont intéressés, faites le moi comprendre en commentaire, je choisirai toutes les semaines une personne à profiler en public. Bien entendu, je ne rentrerai pas dans les détails de la vie profonde de la personne à profiler. Le profilage sera le même que la sœur Zeyneb.

Votre frère en Allah

A propos de Tafsir Al Ahlam

Un site vous donnant accès à certaines sciences islamiques telles que la firassa et l’interprétation des rêves entre autres, connues de nos pieux prédécesseurs mais méconnues voire inconnues de la grande majorité des musulmans de notre époque.