1. »
  2. Firassa et...
  3. »
  4. La firassa...

Les noms, depuis bien plus des millénaires, ont connu une influence majeure dans la science. D’ailleurs, ce fut la première science enseignée par Allah sbwt au prophète Adam aleyhi salam.

« Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses) » S2V31

La médiation de ce verset ainsi que la langue arabe, montre ici que nous avons accès à la science coranique, la science du coran est une clef à toute les autres sciences

 » […]Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre[…]  » S6V38

 » […] Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose[…]  » S16V89

Regardons maintenant de plus prêt l’explication du verset cité plus haut :

Les moufassirines du coran se divisent en plusieurs avis concernant l’explication du verset « Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses) », al qourtouby rapporte de longue explication de divers savants, dont je citerais quelques unes

– Allah aurait appris à Adam toute les langues

– Adam aurait appris les appellations de toutes choses ainsi que les prénoms et leurs sens (et je penche du côté de cet avis)

Un autre verset appuie la thèse du sens des noms

 » C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux.  » S7V180

Bien entendu, les noms d’Allah sbwt ont un sens et une signification.

Et ce verset :

« […]et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Abraham, lequel vous a déjà nommés «Musulmans» avant (ce Livre) et dans ce (Livre)[…] » S22V78

Le verset nous montre ici que lorsque ALLAH sbwt évoque des noms dans le coran, c’est toujours leur sens qui est visé. Le prophète Ibrahim aleyhi salam nous a surnommé les musulmans, car nous sommes soumis.

Par ailleurs, il faut savoir que l’importance de la langue arabe est évidente pour pouvoir connaître les noms de toutes choses, leur appellations et leur sens.
La langue arabe est la première langue descendue sur le globe terrestre, et elle fut enseignée aux prophètes par l’ange Jibril aleyhi salam.
On peut même souligner que la langue la plus riche et la plus complète étant l’arabe. Ainsi, le coran n’aurait pu être descendu autre que dans cette langue miraculeuse. Celle-ci permet en effet d’étudier le coran de fond en comble pour ainsi le comprendre dans sa globalité. Ainsi, celui qui le comprend aura une capacité à raisonner bien plus grande que celui qui ne le comprend pas.

 » Nous l’avons fait descendre, un Coran en [langue] arabe, afin que vous raisonniez.  » S12V2

Le plus extraordinaire, c’est que les noms ont un impact puissant sur la personnalité et le profil des gens, mais pas seulement ! Les noms et les appellations influent sur un environnement, et peuvent ainsi être des ondes positives voire son contraire.

Prenons l’exemple du prophète saws qui détestait passer dans des endroits portant un nom à connotations négatives, comme ce fut le cas lors d’une bataille où, il saws questionna sur le nom de deux montagnes qui s’appelaient  » Fadeh et Moukhez « . En raison de l’aspect négatif que dégagent ces noms, le prophète saws refusa de passer entre ces montagnes qui plus est sont détestables.

[Ibn Kathir, al bidaya wa nihaya 74/4], [ibn al qayim, zad al ma3ad 338/2], [rapporté par ibn hicham], [rapporté par ibn ishaq], [L’imam ahmad laqcuiesse] et d’autres..

D’ailleurs, le prophète saws à changé les noms de certaines choses, dans de multiples contextes, notamment celui d’une terre :

Abou Dawoud rapporte dans son sunnan :  » Le messager d’Allah à changer le nom Al ‘Ass, ‘Aziz, ‘Atla, Shaytane, Al Hakam, Ghurab, Shihab, Habab, et il (saws) à changer les noms de certains en Hachiman, il a changé le nom de harban—> salman, el modtaji3 —> mounba3ith, et il a changé le nom d’une terre nommé ‘Afra—-> khadra. [Sounnan Abou Dawoud 2/707]

Said ibn al moussayib rapporte que son père fût questionné par le prophète saws : comment t’appelles-tu ?  » Hazn(trad:triste) », répondit celui-ci, le prophète lui dit :  » tu t’appelleras Sahl « , et Hazn répondit, je ne change pas un prénom que mes parents m’ont donné. Said ibn el moussayib dit :  » la tristesse n’a fait que perdurer par la suite..  » [hadith sahih rapporté par el bukhari n°6190]

D’après ibn Omar, le prophète a changé le prénom d’une fille nommée 3assya(trad:désobéissante) en Jamila(belle) [hadith sahih rapporté par mouslim 2139], [rapporté dans le sunnan de Abou Dawoud 4952]

Il a également changé saws le prénom d’un homme qui se prénommé Assram en Zor3a [hadith hassan rapporté par Abou Dawoud 6/743]

Il existe ainsi une panoplie de hadith authentique nous montrant que le prophète swas changea certains noms à connotations négatives en un nom portant un sens positif.

Observons la firassa de Omar ibn El khattab à travers les noms. On rapporte que Omar ibn khattab questionna un homme :

Comment t’appelles-tu ? « Jamra(trad: braise) » fils de qui ?  » fils de Shihab(éclats de feu) » et tu viens de quelle ville ?  » de la Haraqa(de la brûlé) » ta maison se trouve dans quel endroit ?  » Bouheyrat el Nar(l’océan de feu)  » Où se situe-t-elle exactement ?  » à Ladha(flamboyant) » Omar lui répondit :  » retournes vite auprès des siens car tout à brûlé chez toi « . Et l’homme retourna chez lui, constatant la véracité des propos d’Omar.

Rapporté par :

L’imam malik dans [El mouwata, 3570], Ibn ‘assakir dans la [tarikhiya 281/44], mossanaf de abdurazzak. Et d’autres.

Ici, Omar ibn el khattab a interprété la situation en fonction des appellations et des noms ainsi que de leurs sens, et de leurs âmes.
D’ailleurs le prophète saws l’a fait avec le compagnon Hazn, qui veut dire triste, et le changea en Sahl, qui veut dire facile.

L’on rapporte que Omar ibn al Khattab dit d’un homme qui s’appelait Khoubaya ibn Kanaz : Nous n’avons pas besoin de lui, le fils cache (l’argent) et le père s’enrichit !

D’où la signification Khoubaya > cacher (l’argent) et Kanaz> s’enrichir. [al mou2alaf wal moukhtalaf de el Daraqtuni 4/1965]

Selon ‘Abdullah Ibn ‘Omar (ra), le Messager d’Allah (psbL) a dit : « Ceux de vos noms qu’Allah aime le plus sont : ‘Abdoullah et Abdourrahmân. » (rapporté par Ibn Chayba, Mouslim, Abou Daoud, At-tirmidhi, et Ibn Mâja)

Abdullah et Abdourahman font allusion à l’adoration et la miséricorde.

Plus loin encore dans la firassa des noms,

La firassa des noms ne s’arrête pas qu’à la signification ainsi qu’à leurs sens. Comment procéder pour profiler des gens à travers des prénoms ou des noms de famille n’ayant aucun sens en arabe ? Comme les noms mécréants par exemple ? De par mon expérience personnelle et de ce qu’Allah m’a permis d’apprendre, je vais vous donner quelques exemples, en sachant que mon raisonnement à ce sujet et ma manière de procéder ont rarement été erronés par la grâce d’Allah.

Sachez, que le Coran est un miracle et une lumière. Il renferme d’innombrables trésors qui me servent pour toutes choses, de même que la sunnah de notre bien aimé prophète saws.

La première langue sur terre est la langue arabe, et toutes les langues sur terre ont pour origine cette magnifique langue. Les langues ont muté avec les millénaires et les générations, c’est pour cela, que vous trouverez des mots arabes dans toutes les langues du monde. C’est pourquoi, les prénoms qui ne sont pas arabe, ont une signification lorsqu’ils sont transformés en lettre arabe.

Bien que cela ne soit pas une obligation religieuse, je conseille à tous les convertis de changer leurs prénoms car c’est une sunnah très recommandée du prophète saws et les hadiths ci-dessous le prouvent. Les prénoms mécréants en majorité sont de consonance négative.

Exemple : le prénom Émilie et Sophie

Le prénom Émilie porte une connotation négative. Dans le Coran, on trouvera la prononciation de ce prénom à travers un fait très péjoratif. Les personnes ayant comme prénom Émilie ont tendance à être silencieuse, accumulant les failles comme l’eau qui dort, elles vous tombent dessus comme un coup de massue lorsque vous ne vous y attendez pas.

Allah sbwt à dit :

« […]Les mécréants aimeraient vous voir négliger vos armes et vos bagages, afin de tomber sur vous en une seule masse[…] » S4V102

Ici dans le verset, la prononciation arabe de  » tomber sur vous  » c’est  » fayamiloun « , et lorsque vous prononcez Émilie et yamiloun vous trouverez une ressemblance presque adéquate ! Et sobhanallah, le verset se trouve dans sourate les femme, et ici, il s’agit d’un prénom féminin, et le verset parle des actes de mécréant, et l’on a ici affaire à un prénom mécréant !

Il existe d’autres méthodes dans la firassa des noms dont je ne divulguerai pas ici de même que la manière de procéder. Car il s’agit ici d’une science qui ne s’enseigne pas au grand public et à la masse des gens, sous peine de mettre cela sous les mains d’un être aux mauvaises intentions.

Par ailleurs, je vous donne quelques exemples sans les explications :

Le prénom Sophie :

Personne grincheuse, qui se plein beaucoup en générale, mais très ordonnée. Elle ne dépense que très peu de son argent.

Il est aussi possible de profiler toute une famille et ainsi connaître leur relation bilatérale, l’ambiance de leur foyer, rien qu’à travers les prénoms de chacun des membres de la famille.

Petit résumé du prénom Majida :

Prénom de 5 lettres arabe, lettres aiguës, de caractère plutôt positif, elle a tendance à se vanter de ses oncles maternels plus que ses oncles paternels, et elle a plus d’affinité avec les femmes de la famille du côté de sa mère plus que celle du père. Elle aime les plats épicés et le poulet.

Mon mot de la fin ainsi qu’un conseil que je souhaiterais me donner dans un premier puis à tous mes lecteurs et lectrices :

Gravez le coran dans votre cœur en le lisant le plus souvent possible, il est la clef de notre compréhension, la disparition de nos soucis, la solution à nos problèmes, la guérison à nos maladies, la richesse à notre pauvreté, la clairvoyance à notre aveuglement, la guidé à notre égarement, le paradis à notre enfer, la purification de nos souillures.

Ô Allah, toi dont aucun œil sur terre ne voit, et dont Tu n’es décrit par aucune de tes créatures, Toi qui connaît la réelle lourdeur des montagnes, Toi qui connaît le nombre de gouttes de pluie, Toi qui connaît le nombres de grains de sable et celui des feuilles, accorde nous le pardon et purifie nous de nos pêchés, ces pêchées qui obstruent notre compréhension à Ta science, « Et craignez Allah. Alors Allah vous enseigne S2V282 », nous revenons vers toi repentant, purifie nous et apprend nous la science utile.

Votre frère en Allah.

A propos de Tafsir Al Ahlam

Un site vous donnant accès à certaines sciences islamiques telles que la firassa et l’interprétation des rêves entre autres, connues de nos pieux prédécesseurs mais méconnues voire inconnues de la grande majorité des musulmans de notre époque.