1. »
  2. Interprétation des...
  3. »
  4. 3 rêves...

1/ une femme me dit : j’ai rêvé qu’il y avait un lézard volant à côté de moi, et chaque fois que je prend le coran il s’envole loin et quand je repose le coran il revient.

Interprétation : un djinn volant rode autour de toi, quand tu lis le coran il s’en va et lorsque tu t’arrête il revient.

Explications : le lézard est celui qui a soufflé sur le feu, celui qui a été préparé pour Ibrahim aleyhi salam. Le lézard fait aussi parti de al fawassiq, et les djinns sont créés d’un feu sans fumé et propagent les fitnas parmi les humain. Le rêve d’un point de vue analogique est clair. Un hadith parle d’une catégorie de djinns volant :

D’après Abou Thalabah al Khoushani, le Messager d’Allah a dit : « Les djinns appartiennent à trois catégories : une catégorie qui possède des ailes et qui s’envole dans l’air, une autre qui se présente sous la forme du serpent ou du chien, et une catégorie qui s’installe et se déplace » ( Rapporté par at-Tahawi dans Moushkil al athar 4/95 et par Al-Tabarani dans Al-Kabir 22/214). Cheikh al-Al-Bani dit dans al- Mishkat (2/1206 N°4148) : Il a été rapporté par at-Tahhawi et Abou Shaykh selon une chaîne authentique)

2/ un frère dit : j’ai rêvé que ma grand mère chantait et ça attirait des pigeons blancs, et quand elle arrêtait de chanter les pigeons blancs repartaient.

– Q : ta grand mère est une personne très pieuse n’est ce pas ?

– R : oui, elle prie même la nuit

Interprétation : ta grand mère quand elle lit le coran les anges s’approchent d’elle et assistent à sa récitation, et quand elle arrête ils s’en vont.

Explication : Les pigeons blancs représentent beaucoup la pureté dans les dessins, ils sont blancs comme la lumière et les anges sont créés de lumière, et ont des ailes comme les anges.

Usayd Ibn Hudayr (qu’Allah l’agrée) a dit que tandis qu’il lisait la nuit le chapitre de La Vache – Sourate 2, son cheval qui était attaché à côté de lui, se mit à tournoyer. Chaque fois qu’Usayd interrompait sa lecture, la bête se calmait. Aussitôt qu’il reprenait la récitation, sa monture se remettait à tourner sur elle-même. Son fils Yahvâ se trouvait près de lui. Il cessa sa lecture, car il craignit que le cheval fasse du mal à sa progéniture. Le lendemain, il parla de l’évènement au Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) qui lui dit :

 » Lis, ô Ibn Hudayr ! Lis, ô Ibn Hudayr !  »

Il dit :  » J’avais peur, ô Messager d’Allah, que le cheval fasse du mal à Yahyâ, car il était tout près de lui ! J’ai levé la tête et j’ai vu dans le ciel quelque chose comme une ombrelle où scintillaient des lumières. Je suis sortie et je ne l’ai plus revu « .

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) dit :  » Sais-tu ce que c’est ?  »

Il dit :  » Non !  »

Il dit :  » Ce sont les anges qui se sont approchés lorsqu’ils ont entendu ta voix. Si tu avais continué à lire jusqu’au matin, ils seraient restés et ne se seraient pas dérobés aux regards des gens « .

(Rapporté par Boukhâri et Mouslim)

Concernant la liaison du « chant » avec le coran, un hadith l’appuye :

Le prophète saws avait dit de Abou moussa El ach3ari concernant sa belle récitation du coran : « Abou Mousa a été doté d’une flûte d’entre les flûtes appartenant à la famille de Daoud. »(boukhari 5048, Mouslim 793)

3/ un frère raconte : j’ai rêvé que l’imam d’une mosquée où je prie m’a jeté des mouchoirs blancs qui tournaient autour de moi sans me toucher et qui revenaient vers lui.

– cet imam utilise les djinn, quelle relation tu as avec lui ?

– je sais qu’il utilise les djinns, justement l’histoire est longue mais je te résume : il me disait très souvent quand il me croisait  » tu es fort tu es fort  » et je ne comprenais pas pourquoi, jusqu’à qu’un jour j’ai approfondi la relation avec lui et qu’il m’invita chez lui, et qu’il m’avoua qu’il a essayé de me tester en m’envoyant des djinns et qu’ils n’ont pas pu m’atteindre à cause des invocations. Depuis ce jour là je ne prie plus dans la mosquée où il est imam et je ne veux plus le croiser.

Interprétation : cet  » imam  » à essayé d’atteindre le rêveur avec des djinn sans succès.

Explications : les mouchoirs ici sont les djinns, car souvent dans le monde les « fantômes » sont caricaturés comme étant des vêtements léger blancs qui planent au dessus du sol, comme dans la série  » casper le fantôme « .

Conclusion : il y a énormément de rêves faisant référence aux monde occulte et invisible, mais j’écourterais avec ceux-ci sans trop étaler. Beaucoup pensent que les djinns sont symbolisés comme des serpents des chiens ou des scorpions dans le rêve, ce qui est faux. C’est très très rare où les djinns se symbolisent comme des serpents ou des chiens dans un rêve, prenez garde aux fausses rumeurs ! Les symboles faisant référence au djinns sont nombreux.

Votre frère en Allah

A propos de Tafsir Al Ahlam

Un site vous donnant accès à certaines sciences islamiques telles que la firassa et l’interprétation des rêves entre autres, connues de nos pieux prédécesseurs mais méconnues voire inconnues de la grande majorité des musulmans de notre époque.