1. »
  2. Roqia
  3. »
  4. Roqya, mauvaises...

Comment espérer d’Allah la guérison quand le cœur est attaché aux mauvaises actions ?
Combien de personnes se disent être atteintes par un mal occulte, se plaignant de blocage ou encore de difficultés inexpliquées ? Combien se réfugient dans la roqya, accumulant plusieurs séances auprès de rouqqat (pluriel de raqi) tout en ayant l’espoir que le mal qu’ils portent finira par disparaître ?

Si nous puisons dans l’origine de nombreux maux, on constate qu’ils sont le fruit de péchés effectués aussi bien en public que dans l’obscurité.

Force est de constater, que beaucoup ont recours à la roqya à la moindre fatigue, ou encore pour un blocage quelconque, faisant ainsi le lien avec le sihr ou les djinns alors qu’il s’agit de tout autre chose, comme nous le verrons ci-dessous. La roqya n’aura pas les effets escomptés si la personne persiste dans les péchés.

Le péché couvre le cœur et empêche la lumière d’Allah de le pénétrer.
Le Messager d’Allah (Salla Lahu ‘alaihi wa Sallam) a dit « Lorsque le croyant commet un péché, un point noir se forme dans son cœur ; s’il se repent de son péché, s’en démarque et demande pardon, ce point noir disparaît de son cœur ; s’il persiste dans son péché, ce point prend de l’ampleur jusqu´à envelopper tout son cœur. C’est là le « Rân » dont a parlé Allah, exalté soit-Il, dans Son livre : {Pas du tout, mais ce qu’ils ont accompli couvre leurs cœurs.} [Sourate 83 Al Mutaffifin- V14].
(Rapporté par At Tirmidhi, Ibn Mâja, Ahmad, Ibn Habban et Al Hâkim qui le qualifie d’authentique, de même qu’il a été authentifié et approuvé par
Adh Dhahabi et par cheikh Al Albani dans Sahih Al Jam’i As Saghir).

En ce sens, le cœur ne peut goûter à la douceur de la foi et la sérénité tout en ayant le cœur obscurcit par les péchés. L’une des raisons qui explique la faiblesse de l’être tant sur le plan spirituel que corporel, il y a cette faible connexion avec Allah. Les péchés nuisent au cœur comme le poison nuit au corps.

Allah dit :
{Ô mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui pour qu’Il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu’Il ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas [de Lui] en devenant coupables ».} [Sourate 11- Hud- V52]

La faiblesse du corps [« Il ajoute force à votre force »] n’est systématiquement pas liée aux maux occultes comme beaucoup pourraient le croire. Assurément, s’adonner à un repentir sincère est une cause de guérison et d’un regain de force bi idhni Lah.

Quant à se détourner de Son rappel, nul doute que l’anxiété, la gêne et la difficulté occuperont les cœurs. Sachez que l’apaisement du cœur va de pair avec l’attachement qu’on a avec Allah aussi bien dans Sa mention que dans l’application de ses ordres.

{ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l’évocation d’Allah. Certes, c’est par l’évocation d’Allah que se tranquillisent les cœurs.} [Sourate 13- Ar Ra’d- V28]

Parmi les différents blocages que nombreux rencontrent nous pouvons citer le blocage lié à la descendance ou aux biens.
Allah nous donne dans la Sourate Nuh, la solution face à ce type de problème : l’imploration du pardon d’ALLAH

{6. Mais mon appel n’a fait qu’accroître leur fuite.
7. Et chaque fois que je les ai appelés pour que Tu leur pardonnes, ils ont mis leurs doigts dans leurs oreilles. Se sont enveloppés de leurs vêtements, se sont entêtés et se sont montrés extrêmement orgueilleux.
8. Ensuite, je les ai appelés ouvertement.
9. Puis, je leur ai fait des proclamations publiques, et des confidences en secret.
10. J’ai donc dit : « Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur,
11. pour qu’Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes,
12. et qu’Il vous accorde beaucoup de biens et d’enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières.} [Sourate 71 – Nuh – V6à12]

Nul doute que les péchés peinent le cœur à créer une connexion saine avec Allah et donc conduisent à l’égarement. S’égarer du chemin d’ALLAH qui pourtant est source de sérénité, conduira l’être à emprunter le chemin dans lequel Cheytan fera de lui sa proie. On peut d’ailleurs citer le cas des personnes qui, touchées par un iqtiran (emprise du qarin sur la personne) ou par une tabi’ah (suivi par un ou plusieurs djinns) pensent que le mal-être auquel ils font face trouve sa source dans un sihr dont ils sont victimes alors que ce n’est pas le cas.

Il convient de souligner que les conséquences des maladies du cœur et de l’âme sont que cheytane peut disposer d’une emprise sur l’individu.

{Et quiconque s’aveugle (et s’écarte) du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable.} [Sourate 43-Az Zoukhruf-V36]

{Quant à Mes serviteurs, tu n’as aucun pouvoir sur eux ». Et ton Seigneur suffit pour les protéger !} [Sourate 17- Al Isra- V65]

Un cœur peut-il sentir la douceur de la foi, avoir le cœur apaisé, cœur dans lequel y réside une confiance totale en ALLAH et une crainte envers Lui, alors que le diable est son compagnon ? Assurément que non !

Négliger l’ampleur et les effets néfastes des péchés revient à se couvrir les yeux d’un voile et ne plus distinguer ce qui est bon de ce qui est mauvais.

Allah dit :
{Ô vous qui croyez ! Si vous craignez Allah, Il vous accordera la faculté de discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. Et Allah est le Détenteur de l’énorme grâce.} [Sourate 8 – Al-Anfal – V29]
Allah nous indique une condition « Si vous craignez », ce qui implique que celle-ci doit être satisfaite afin qu’Il puisse accorder à son serviteur la faculté de discerner. Les péchés font donc obstacle à la bonne compréhension, car ils aveuglent le cœur.

Force est de constater, que nombreux parmi ceux qui ont négligé la religion pour jouir de cette trompeuse vie, se plaignent de problèmes corporels, d’un désordre en eux, d’une paresse dans l’accomplissement de bonnes œuvres ou encore de difficultés. La guérison des maux, la guérison du cœur et sa purification passent indéniablement par un repentir sincère.

Nul doute que la foi faiblit à mesure que le cœur s’adonne aux péchés et qu’elle se fortifie avec les œuvres aimés d’ALLAH. Vouloir la renforcer, c’est aussi chercher à la préserver de tout méfait. Et se préserver de ces derniers, c’est se rapprocher d’ALLAH et ainsi débuter la cure spirituelle en vue de s’améliorer.

La foi est telle un arbre qu’il faut entretenir, arroser, et chercher à le renforcer. Il se renforce par une assiduité dans les actes d’adoration emplis de sincérité, par l’invocation et l’évocation d’ALLAH. Les péchés quant à eux sont à l’image des parasites qui s’interposent autour de l’arbre, lui favorisant la pousse de fruits frelatés, fragilisant ainsi la racine jusqu’à la rendre stérile.

{N’as-tu pas vu comment Allah propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s’élançant dans le ciel?} [Sourate 14- Ibrahim-V24]

Cherchez donc à vous en débarrasser, votre foi sera d’autant plus fortifiée in chaa ALLAH.
En conclusion, la guérison passe bien souvent par la recherche de la satisfaction du Seigneur des Mondes en délaissant entre autres les mauvaises actions. Ainsi, sa lumière habitera le cœur et chassera les maux, sources de mal-être pour toute personne qui saura rechercher le pardon d’ALLAH.

Wa lahu a’lem

Écrit par : coadmin 2

A propos de Tafsir Al Ahlam

Un site vous donnant accès à certaines sciences islamiques telles que la firassa et l’interprétation des rêves entre autres, connues de nos pieux prédécesseurs mais méconnues voire inconnues de la grande majorité des musulmans de notre époque.