1. »
  2. Roqia
  3. »
  4. Une première...

Par la grâce d’Allah et par le fruit de mon approfondissement et de mes recherches, s’agissant des maladies occultes, j’ai découvert qu’il était possible de connaître l’état d’une personne et de suivre son amélioration à travers la couleur des eaux usées (coranisées d’une manière spécifique), après le lavage.
Il est désormais possible de connaître l’ampleur du mal ainsi que le but de celui-ci, seulement à travers la couleur de l’eau ! Chaque couleur correspondant à un mal en particulier (conclusion basée sur l’expérience et l’analyse).
L’eau peut-être très opaque ou très colorée et transparente. Elle peut aussi prendre différentes couleurs après le lavage : beige, jaune foncé ou jaune clair (comme de l’urine), grisâtre, « sombre », blanchâtre …

Il est aussi possible de profiler une personne uniquement à travers l’opacité et la couleur de l’eau usée de l’après lavage, de connaître également son état de santé, sa personnalité et le taux de pureté de son cœur et son contraire.
Plus l’eau est opaque, plus la gravité du mal en question est élevée. Lorsque les symptômes disparaissent peu à peu, l’eau usée gagne progressivement en clareté.
Ce type d’analyse est excellent car il peut aider le malade à déceler la nature de son mal.

De nombreuses personnes m’ont dit qu’elles avaient déjà fait des traitements à l’eau coranisée sans succès.
Si cela n’a rien changé, plusieurs raisons peuvent l’expliquer. En autres, on retrouve :

  1. Une eau très mal coranisée
  2. Un mauvais diagnostic
  3. Le manque de constance

Il faut savoir que les seules sourates que je donne pour coraniser l’eau sont : Al Fatiha, Ayat El kursy, Al Falaq, Al Nass.

Avec l’évolution et le suivi de la personne et ce qu’elle ressent lors du traitement, je peux lui dire quel moment serait préférable pour procéder à l’extraction du sihr (bu ou mangé s’il y a ).
Les sorcelleries bues ou mangées peuvent s’extraire d’elles même par voie orale ou par le bas du corps aux toilettes. Dans des cas spécifiques, il faudra l’extraire en procédant par vomissement, à des moments précis lors de l’avancée du traitement.
Ne vous fatiguez pas, il est inutile de vous faire vomir dès le début même s’il y a certitude d’un sihr dans l’estomac. Dans la majorité des cas, rien ne sortira si ce n’est votre repas ou l’eau coranisée.
Et sachez que les sorcelleries renouvelées sont rares. Généralement, quand le mal est de retour après un temps d’apaisement, c’est que le diagnostic a été mal posé ou que la personne n’a pas été guérie intégralement ou encore, qu’elle a passé son temps à se traiter avec des aliments ou des plantes, des graines, des huiles et encens … (le bric à brac habituel conseillé par de nombreux pseudo rouquat malheureusement).

Bravo et toutes mes félicitations aux personnes que j’ai suivies durant un mois, pour la volonté, le courage et l’assiduité dont ils ont fait preuve.

Pour les personnes intéressées, il suffit de prendre rendez-vous sur le site internet dans la partie roqya auto traitement/suivi.

Voici le témoignage très émouvant de cette même sœur en vidéo :

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=830995270808682&id=160452384529644

A propos de Tafsir Al Ahlam

Un site vous donnant accès à certaines sciences islamiques telles que la firassa et l’interprétation des rêves entre autres, connues de nos pieux prédécesseurs mais méconnues voire inconnues de la grande majorité des musulmans de notre époque.