Vous avez consulté cent-mille Rouqqat sans aucune réaction indiquant un mal occulte ? Vous avez réalisé tous les examens médicaux sans trouver de maladies ? Vous effectuez vous-mêmes des roqyas intensives, matin et soir, et rien ne s’arrange ?

{Tout bien qui t’atteint vient d’Allah, et tout mal qui t’atteint vient de toi-même […]} [Sourate An Nissa, verset 79].

L’impuissance peut venir de plusieurs facteurs tels que la fornication des yeux et du corps, la masturbation, la sorcellerie ou des raisons médicales liées à l’alimentation ou autres (cette cause est minoritaire).

Ce blocage peut provenir aussi d’Allah, par miséricorde envers un des deux membres du couple. Par exemple, lorsque son/sa conjoint(e) est hypocrite et fourbe, tels que les frères-satans par exemple, qui se marient dans le but de consommer et divorcer.

Ô combien de soeurs ont été préservé d’être souillées par ce blocage divin avant d’ouvrir les yeux et de se séparer de leur mari-satan. Il en est de même pour les frères, refusant ainsi de consommer leur mariage avec iblissoeur par inspiration divine, pour s’apercevoir ensuite qu’elles sont hypocrites, menteuses et trompeuses. Cela évite bon nombre de malheurs, et l’un des plus grand est celui d’avoir des enfants avec un frère-satan ou iblissoeur.

Qu’en est-il de celui qui n’a rien à voir avec ces causes là, mais qui trouve cette difficulté lors du coït ?

Beaucoup de frères, n’ont aucun problème mais se retrouvent impuissant uniquement lors du coït avec leur femme. Le contraire existe aussi. La femme repousse son mari sans aucune raison médicale, mentale ou autre. Elle devient frigide et glaciale, voire agressive (sauf exception, certaines sont frigides de nature. Elles ont été crée comme ça). Ainsi, au fur et à mesure du temps, le mari blâme la femme en pensant que c’est volontaire de sa part. Pareillement pour la femme blâmant le mari…

Cela finit par des disputes, ne trouvant solutions au problème.
La seule issue qui se présente au couple est le divorce pour la plupart des cas. Il faut savoir que le diable déteste les mariages, il ne ratera pas la moindre occasion pour séparer un couple, il ne ratera pas la moindre faille qui se présente à lui pour entrer en jeu, et l’une des principale faille étant la désobéissance au prophète sallAllahou ‘aleyhi wassallam.

En général, dans le couple c’est la personne la plus faible en foi qui éprouve ce blocage charnel. En effet, le diable frappe l’un des deux (sous forme de blocage physique ou mental, provoquant l’impuissance, la frigidité ou le vaginisme) lui créant ainsi ce blocage.

La solution se trouve dans une seule parole prophétique :

Juste avant le coït les époux doivent dire « Au nom d’Allah, Allah éloigne de nous le diable, et éloigne-le de ce que Tu nous accorderas (comme progéniture) ».

< Bismillah. Allahoumma jannibna chaytan wa jannibi chaytana Ma Razaqtana >

À cela, il y a une utilité explicitée par le prophète sallAllahu’ alayhi wassallam dans ce hadith : « Et si Allah leur accorde un enfant, le diable ne lui fera jamais aucun mal » (Al-Bukhari).

{  » […] associes-toi à eux dans leur biens et leurs enfants et fais-leur des promesses « . Or, le Diable ne leur fait des promesses qu’en tromperie.} [Sourate 17 verset 64].

Dans le tafsir de Qourtoubi il est rapporté de Moujahid : « Si l’homme copule avec sa femme sans invoquer Allah, le djinn jouit aussi de sa femme avec lui, et il est tout à fait possible, d’où le verset :

{[…] qu’avant eux aucun homme ou djinn n’aura déflorées.} [Sourate Ar Rahman, verset 56].

La plupart des couples ne font pas cette invocation, Pris par la passion du moment ils oublient ainsi Allah. Les saignements de la femme dont la cause est ignorée médicalement, lors de l’après-coït, viennent aussi du diable lorsque celui-ci participe avec son mari. Il est connu dans un hadith que le diable peut être la cause d’hémorragie en frappant l’utérus avec son pied.

– Lorsque le diable s’en prend au foetus et l’enfant, jusqu’à l’après naissance :

Beaucoup de femmes se plaignent d’anomalies comportementales de leurs enfants. Parfois, l’enfant même en très bas âge, est anormal. Il est méchant et n’a pas l’innocence qu’un enfant doit avoir. Il devient alors un châtiment pour des parents loin de l’invocation d’Allah. Ils n’ont de raison de vivre que les biens matériels et les enfants se contentant uniquement des 5 prières pensant ainsi accomplir leurs devoirs envers Allah, et encore…

Pour la plupart des cas, les enfants turbulents sont un châtiment pour les parents.

{Que leurs biens et leurs enfants ne t’émerveillent point ! Allah ne veut par là que les châtier dans la vie présente […]} [Sourate At-tawbah, verset 55].

En effet, les enfants bienfaisants et pieux sont une miséricorde d’Allah sbwt et une grâce infinie.

{Quant au garçon, ses père et mère étaient des croyants ; nous avons craint qu’il ne leur imposât la rébellion et la mécréance. Nous avons donc voulu que leur Seigneur leur accordât en échange un autre plus pur et plus affectueux.} [Sourate Al Kahf, verset 80-81].

{[…] et qui disent: « Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux »} [Sourate Al Furqan, verset 74].

Mais pourquoi Allah châtie souvent des parents loin du rappel d’Allah par les biens et les enfants ? Car ce sont les choses qu’ils aiment le plus, et les choses auxquelles ils se concurrencent, en voulant avoir plus d’enfants et de bien qu’untel ou untel.

{On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent : femmes, enfants, trésors […]} [Sourate Ali Imran, verset 14].

{Les biens et les enfants sont l’ornement de la vie de ce monde […]} [Sourate Al Kahf, verset 46].

{Sachez que la vie présente n’est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l’orgueil entre vous et une rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants […]} [Sourate Al Hadid, verset 20].

Avant le coït, lorsque les parents n’invoquent pas Allah, il arrive aussi très souvent que le foetus grandit dans le ventre de la mère en ayant maintes complications, naissant ainsi avec des maladies rares, physiques ou mentales. Le diable peut causer ces maladies et nuire à la bonne croissance de l’enfant, même si certaines causes sont « médicales », elles peuvent être provoquées par le diable.

La preuve se trouve dans ce verset :

{[…] « Je l’ai nommée Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre le Diable, le banni ». Son Seigneur l’agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance […]} [Sourate Ali Imran, verset 36-37].

Qourtoubi dit dans son tafsir :  » La fit croître en belle croissance, c’est-à-dire qu’elle a été créé d’une création sans rajout ni diminution. »
Ibn Kathir dit :  » une belle apparence et une étonnante clarté « .

Le verset nous montre que le diable peut avoir un lien avec la mauvaise croissance de l’enfant. Il arrive parfois que l’enfant sorte du ventre de sa mère malade mentalement, déformé d’une manière effrayante, étranglé par le cordon ombilical, etc etc..
N’oublions jamais d’invoquer Allah pour toute chose, ainsi, Allah nous préservera et préservera notre descendance du diable, comme l’a été celle de la sainte vierge Mariam paix sur elle.

Votre frère en Allah.

A propos de Tafsir Al Ahlam

Tafsir Al AhlamUn site vous donnant accès à certaines sciences islamiques telles que la firassa et l’interprétation des rêves entre autres, connues de nos pieux prédécesseurs mais méconnues voire inconnues de la grande majorité des musulmans de notre époque.